Avis sur le jeu : « Watch dog »

watchdog-iconeWatch Dogs a été annoncé à l’E3 2012 et tout le monde a bien vu que ce n’était pas juste un simple jeu. Les joueurs étaient enchantés par le mariage d’une promesse d’un monde ouvert sur-connecté et des éléments piratables à foison. Toutefois, annoncé avec un retard et à une campagne de communication agressive, le jeu a fait naître chez certains, inquiétude et scepticisme.

Le concept

watchdogLe jeu se déroule dans la ville de Chicago. Cette dernière est contrôlée par le ctOS. Celui-ci est un logiciel qui vérifie l’ensemble des infrastructures électroniques de la ville. Cela comprend même les caméras de surveillance et les feux de signalisation. Aussi, ce système a le pouvoir de recueillir l’ensemble des données personnelles dans le but de prévenir les crimes en exploitant à bien les informations récupérées. La consternation de certains habitants en vue de ce système a fait naître un groupe d’activistes qui s’appelle DedSec.

Il veut s’opposer au régime et son objectif est d’infiltrer une partie du système pour en prendre le contrôle. Dans ce jeu, vous allez prendre le personnage d’Aiden Pearce. C’est un hacker qui a été formé aux techniques de combat. Il est hanté par ses choix passés par lesquels il a perdu un de ses proches. Devenu un traumatisme pour lui, il va devoir surveiller ses proches et s’éloigner de la criminalité et ainsi ne plus gagner sa vie grâce aux casinos en ligne.

Un bon scénario mais un gameplay décevant

Le scénario manque un peu de piquant avec l’histoire d’Aiden et de ses partenaires, malgré le fait qu’il soit correctement rythmé et affiche de multiples scènes marquantes. Même avec  cela, certains des rebondissements sont prévisibles, et parfois, un peu trop forcés. C’est aussi le cas pour les personnages. Effectivement, on ne trouve pas de fausse note majeure pour ces derniers, mais on ne voit pas la petite étincelle que l’on attend vraiment et qui leur fera des personnages majeurs dans le jeu.

Ce qui est dommage dans l’histoire c’est l’incompatibilité du design soigné avec le style. À aucun moment vous n’allez être ennuyés. En effet, les séquences sont suffisamment variées et les dernières missions principales deviennent de plus en plus dynamiques. Vous remarquerez que jusqu’à la scène finale, le côté moral est intéressant, mais c’est le gameplay qui déçoit un peu.

Chicago et le hack

watch-dogs-2En piratant les données des passants, vous profiterez du déblocage des missions secondaires. Ubisoft a conceptualisé Watch dog pour montrer que dans un monde, il est possible de hacker n’importe quel élément. Cependant, il faut savoir qu’au commencement du jeu, Aiden n’est pas encore capable de tout faire donc il faut que vous débloquiez des pouvoirs pour profiter pleinement de ses capacités. Quand vous arrivez à pirater un centre ctOS dans une zone, votre avatar pourra accéder à plusieurs données des personnages que vous allez apercevoir en ville.

Rien ne se passe au hasard parce qu’une apparition correspond, soit à une mission du scénario ou que votre avatar aura intercepté une communication en se promenant parmi les passants. Cela est plaisant et vous motivera à errer dans les rues de Chicago pour discerner ses nombreux secrets. Aussi, le système vous prévient de votre blocage dans un niveau car les missions annexes se déverrouillent automatiquement dans les quartiers où Aiden a pris le contrôle du ctOS.

Comments are closed.